Vœu sur la programmation des infrastructures de transport collectif en Île-de-France

RVB de baseConseil communautaire

lundi 29 juin 2009

 

L’objectif du vœu consiste à souligner les souhaits de Plaine Commune en matière d’infrastructures de transports en commun. A l’issue du vote, le vœu sera transmis au président de la Région Île-de-France, à la présidente du STIF, à la RATP, au Conseil Général de Seine-Saint-Denis et, éventuellement, au Secrétaire d’État au Développement de la Région capitale.

Nathalie HILD, directrice des Transports, rappelle que le document présenté recouvre l’ensemble des projets susceptibles d’être l’objet d’une programmation. Si la réalisation de certains projets s’avère acquise (cf. les cinq projets figurant au Contrat État-Région 2007-2013 ou ceux mentionnés au titre du SDRIF), d’autres paraissent fortement probables ; sont également évoqués les projets du Secrétaire d’État au Développement de la Région capitale (cf. prolongement de la ligne 14). Compte tenu des coûts particulièrement élevés liés à la réalisation desdits projets, il sera procédé à des arbitrages au cours des semaines et des mois à venir. Dans ces conditions, il paraît important que l’Agglomération exprime la position qui est la sienne.

Après avoir donné lecture des conclusions du rapport, Dominique CARRE ajoute que Plaine Commune entend être également associée à toutes les étapes du dossier de la ligne 13, sollicitant du STIF une totale transparence.

Francis MORIN invite à davantage d’attention sur les difficultés de transport que connaissent les habitants de la périphérie de l’agglomération. S’il soutient l’idée du prolongement de la ligne 13, il n’en craint pas moins que son engorgement en soit accentué. Il évoque également les difficiles conditions que doivent subir les usagers de la ligne 13 lorsque ceux-ci empruntent le réseau des autobus. Francis MORIN se range à l’avis qu’une attitude plus résolue est nécessaire en la matière. L’action des élus doit à la fois porter sur les interconnexions mais également sur les fréquences des lignes d’autobus, aujourd’hui déficitaires ou saturées.

Compte tenu du caractère recevable des nombreuses observations formulées en séance, Patrick BRAOUEZEC suggère que des précisions soient apportées au document. Il partage les remarques faites au sujet de la ligne 13, tout comme celles énoncées sur le TramY (Sud). Il attend que la rédaction soit plus « offensive » sur cette question. En outre, et sans aller jusqu’à une apologie du Conseil régional, l’esprit de coopération qui a prévalu jusqu’alors doit être rappelé. Une approche itérative devrait permettre de finaliser un texte définitif.

Il propose que le Conseil Communautaire vote ce vœu, dont la rédaction définitive, prenant compte des observations faites en séance.

Dominique Carré

Conseiller communautaire délégué aux Transports et Déplacements
Adjoint au maire de Pierrefitte-sur-Seine en charge de l’Écologie,
du Développement durable, de l’Aménagement et des Transports

 

Dominique Carré

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>