Vœu de soutien au SDRIF

construction_2Conseil communautaire

du 27 novembre 2007

 

Suite aux différentes attaques du Gouvernement et du Président de la République sur les orientations de fond du SDRIF, le groupe Verts et Citoyens a décidé de mobiliser Plaine Commune en faisant adopter un vœu.

– Considérant que la loi du 4 février 1995 d’orientation pour l’aménagement et le développement du territoire qui a donné compétence à la Région pour réviser le SDRIF, en association avec l’Etat.

– Considérant la large concertation avec les collectivités territoriales d’Ile-de-France et les acteurs économiques et sociaux qui a précédée l’adoption du projet de SDRIF.

– Considérant l’approbation du projet de SDRIF par le Conseil régional d’Ile-de-France en séance plénière le 15 février 2007.

– Considérant l’avis favorable avec des observations d’une part du Conseil économique et sociale régional et d’autre part des Conseils Généraux de l’Essonne, du Val de Marne, de la Seine-Saint-Denis.

– Considérant que l’enquête publique relative au projet de SDRIF a débuté le 15 octobre 2007 pour s’achever le 8 décembre 2007.

****

– Considérant l’accentuation des déséquilibres sociaux au sein même du territoire régional, notamment entre la localisation des emplois dans quelques grands pôles et celle de l’habitat .

– Considérant la nécessité d’un meilleur maillage territorial de l’offre de transports.

– Considérant les désordres écologiques et l’aggravation des inégalités environnementales.

– Considérant la crise du logement, la flambée des prix de l’immobilier et le nombre de franciliens éligibles à des logements sociaux.

****

– Considérant l’importance et la pertinence du projet de SDRIF pour l’Ile-de-France qui organise l’aménagement de notre Région pour les trente prochaines années dans une perspective de maintien de sa cohésion sociale et territoriale, de développement durable.

– Considérant que l’objectif principal du projet de SDRIF qui est la réduction des inégalités territoriales et sociales à l’œuvre en Ile-de-France est en totale concordance avec les documents de planification de Plaine Commune et répond directement à la problématique majeure à laquelle est confronté ce territoire.

– Considérant que le projet de SDRIF répond également avec pertinence à la multiplication des risques d’exclusion que font courir la hausse durable du prix du pétrole, le vieillissement de la population, et la spécialisation sociale accrue des territoires de l’Ile-de-France.

– Considérant que le projet de SDRIF apporte une réponse pertinente aux problèmes de l’accentuation des déséquilibres entre le sud-ouest et le nord-est de la région, ce qui conjugués à la concentration des emplois dans quelques grands pôles et à l’étalement de l’habitat de plus en plus loin en périphérie, entraînent un nombre croissant de déplacements, qui s’effectuent en automobile.

***

– Considérant l’intervention du président de la République et du Premier ministre contestant les options arrêtées par la Région, menaçant de bloquer la procédure d’adoption du projet si la Région ne modifie pas son schéma en intégrant leurs propres objectifs et projets, notamment : un poids accru de l’Ile de France, au détriment des autres régions ; de nouvelles autoroutes (prolongement de l’A12 et de l’A16, A104, A 126, dédoublement du tronc commun A4-A86) ; la poursuite du programme de bureaux à la Défense, l’urbanisation du plateau de Saclay

Le conseil communautaire de Plaine Commune réuni le 27 novembre 2007

– Affirme son soutien aux orientations du projet de Schéma directeur adopté par la Région Ile-de-France qui assureront le rééquilibrage social et territorial, un égal accès de tous à un environnement de qualité et le renforcement de l’attractivité de l’Ile-de-France.

– Soutient ce projet de SDRIF qui reconnaît l’importance des enjeux auxquels Plaine Commune est confronté et qui place les habitants et non les intérêts des lobbies économiques au cœur de son projet ; en répondant aux défis d’une part, de rééquilibrage spatial et d’autre part du développement durable dans le sens des prescriptions du Projet d’aménagement et de développement durable de Plaine Commune.

– Soutient le choix des transports en commun face à la vision dépassée du « tout routier » qu’illustrent les projets autoroutiers du gouvernement.

– Soutient le choix de la préservation et de la valorisation des ressources régionales dans la logique d’une « éco-région ».

– Soutient le choix du logement pour tous, à travers l’objectif de 60 000 logements par an sur la région , avec une part de logements sociaux de 30 %, supérieure à ce qu’impose la loi, comme le fait déjà Plaine Commune dans un contexte où ce territoire subit avec une acuité particulière les carences en termes d’offre de logement en Ile-de-France.

– S’oppose à une vision qui, au nom du slogan « ce qui est bon pour l’IDF est bon pour la France », prétendrait poursuivre l’accumulation des richesses en IDF, cela, non seulement au détriment des autres régions de notre pays, mais aussi au détriment de la majorité des Franciliens, pour qui cette orientation se traduit par des logements plus chers, des déplacements plus pénibles ;

– Soutient, la volonté du projet de SDRIF de créer des « bassins de vie », zones homogènes où les habitants pourront bénéficier dans un rayon limité, de transports effectifs et de qualité, d’emplois, de logements, d’équipements publics, de loisirs et d’un environnement de qualité, répond opportunément au projet intercommunal de Plaine Commune.

– S’oppose en ce sens à la volonté du gouvernement de privilégier en particulier La Défense aux dépens du pôle de développement de Plaine Commune ce qui aurait pour conséquences de renforcer les déséquilibres entre les différents territoires qui composent la région, à l’opposé de ce qu’il faudrait faire dans l’intérêt des habitants de l’IDF, et entraînerait en outre une saturation des lignes de transports.

– S’oppose aux « manœuvres » actuelles du gouvernement qui, au mépris de la décentralisation veut imposer aux Franciliens un projet régional que nous jugeons contraire aux intérêts de la grande majorité de la population d’Ile-de-France mais aussi des autres régions métropolitaines ;

– Réaffirme que le projet de SDRIF représente pour Plaine Commune et ses habitants une ambition forte et positive.

– Décide de faire figurer la présente motion sur les registres de l’enquête publique et de la transmettre au Président de la commission d’enquête

 

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>