TEMPORISONS, RALENTISSONS, RESPIRONS

Montre molle au moment de la première explosionTEMPORISONS, RALENTISSONS, RESPIRONS

Plaine Commune travaille à la conception d’un Plan Local d’Urbanisme Intercommunal (PLUI) qui remplacera les PLU municipaux. Une première, mais il est nécessaire de définir auparavant un projet de territoire pour les années à venir. La réflexion s’engage et une démarche participative l’accompagne. Il faut continuer d’accueillir des populations et construire autour des gares du Grand Paris Express pour répondre aux 33 000 demandes de logements et à la sur-occupation de ceux-ci. Mais pour les écologistes, la priorité des priorités consiste à donner la primauté à la qualité de vie des habitants actuels que cela soit en matière d’habitat, de services publics (écoles, équipements sportifs, culturels, crèches), d’emplois, d’espaces publics, de sécurité, mais aussi de qualité de l’air, de nature en ville afin que nos populations bénéficient, au même titre que d’autres, d’un cadre de vie de qualité. Notre territoire doit devenir apaisé et désirable. Or nous constatons que notre bassin de vie est engagé dans de multiples développements engendrant une pression qui menace cet objectif. À ce rythme de croissance, nous devrions atteindre 100 000 habitants de plus d’ici 2030. Conséquences, nécessité de construire a minima par an de : 2 à 3 écoles, 60 places de crèches, une dizaine d’équipements sportifs, mais aussi de 8 à 10 hectares d’espaces verts de proximité. N’oublions pas que certaines villes (Aubervilliers, Pierrefitte) disposent de moins de 1,4 m2 d’espace vert/habitant. Cette pression s’exerce aussi sur l’espace public et les transports. À mesure que notre territoire est attractif économiquement, les personnes non résidentes sont plus nombreuses sur notre territoire. Pour améliorer la vie de nos habitants il faut réinterroger certains aménagements, temporiser les constructions, imposer des normes plus strictes en matière d’urbanisme, ce qui permettra aussi de lutter contre l’artificialisation des terres, les îlots de chaleur tout en favorisant l’agriculture urbaine.

Dominique Carré

président de groupe

 

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>