Pollution de l’air : 6 collectivités testeront des zones d’accès limité aux véhicules polluants

transport-tramCommuniqué

14 décembre 2010

 

Six collectivités volontaires ont été choisies pour étudier toutes les modalités de mise en œuvre de l’expérimentation de zones d’actions prioritaires pour l’air. D’ici à un an, ces collectivités testeront notamment une zone limitant ou interdisant la circulation des véhicules les plus polluants.

Paris, Lyon et Grenoble font partie des six collectivités retenues (1) pour participer à l’expérimentation des zones d’action prioritaires pour l’air (Zapa), ont annoncé Nathalie Kosciusko-Morizet et Philippe Van De Maele, président de l’Ademe, mercredi 8 décembre.

Dans ces zones, la circulation des véhicules les plus polluants sera limitée, voire interdite. Autres mesures envisagées : encourager l’acquisition de véhicules moins polluants, modifier la voirie pour privilégier des modes de transport alternatifs (vélo, transports collectifs, etc.) ou encore optimiser les livraisons de marchandises.

« Mise en œuvre d’une mesure phare de la loi Grenelle II pour améliorer la qualité de l’air », les Zapa doivent permettre de « renforcer la lutte contre la pollution atmosphérique et notamment réduire les émissions de particules et d’oxydes d’azote (NOx) », précise la ministre de l’Ecologie. Plus de 160 villes en Europe ont déjà mis en place des actions similaires et certaines expérimentations à l’étranger ont démontré qu’il est possible d’obtenir une baisse de 20 à 30 % de la pollution, notamment par l’interdiction de circulation de certains véhicules hautement polluants.

Les premières expérimentations de Zapa sur le terrain seront lancées d’ici à la fin de l’année 2011. Dans l’intervalle, les collectivités retenues étudieront – en partenariat avec l’Ademe – tous les aspects de la mise en œuvre des zones d’action prioritaires, notamment :

  • la délimitation d’un périmètre ;
  • les conditions de mise en œuvre des mesures ;
  • l’évaluation de l’impact ;
  • l’acceptabilité et les coûts de mise en œuvre ;
  • le choix des critères de restriction des véhicules (âge du véhicule, équipement d’un filtre à particule ou pas…) ;
  • les modalités d’identification des véhicules autorisés à circuler dans la Zapa ;
  • l’évaluation des reports de trafic hors de la zone et leurs conséquences.

La qualité de l’air est un « enjeu de santé publique » et une priorité du Grenelle de l’environnement. Dans le cadre du Plan particules du Gouvernement, l’objectif est de réduire de 30 % les teneurs en particules fines dans l’air d’ici à 2015. Actuellement, « la pollution de l’air diminue l’espérance de vie de neuf mois pour chaque Français et l’exposition aux particules fines causerait 40 000 décès chaque année », précise Nathalie Kosciusko-Morizet.

(1): Communes ou groupements des communes de plus de 100 000 habitants : Grand Lyon, Grenoble-Alpes Métropole, Clermont Communauté, Pays d’Aix, Plaine Commune et la ville de Paris. Une seconde vague de sélection de collectivités est prévue après la clôture de l’appel à candidatures au 31 décembre 2010.

Michel Bourgain

Vice-président en charge de l’Écologie urbaine
Maire de L’Île-Saint-Denis

 

Michel Bourgain

 

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>