Politique de coopération “Eau et assainissement” de Plaine Commune

eau2Bureau communautaire

du 9 décembre 2010

Rappel du contexte de la coopération décentralisée eau-assainissement

Le conseil communautaire du 13 avril 2010 a :

– approuvé le principe d’une mise en œuvre de la loi Oudin et de l’affectation annuelle d’une enveloppe financière de 45 000 euros [1] aux projets de coopération décentralisée dans le domaine de l’eau et de l’assainissement.

– acté la création d’un poste au sein de la Direction de l’Assainissement et de l’Eau, poste dédié à hauteur de 20 % à la coopération décentralisée ;

– approuvé la réalisation de diagnostics approfondis dans deux régions (la Palestine et la région de Kayes au Mali) en vue de la signature de protocoles de coopération décentralisée sur les questions de l’eau et de l’assainissement.

Objectifs et principes d’intervention

  1. a) Objectifs

4 principes d’action ont pour objectif d’orienter la définition de la politique de coopération de Plaine Commune dans le domaine de l’eau et de l’assainissement :

– se concentrer sur les zones où interviennent déjà les 8 villes de Plaine Commune ;

– s’enrichir des diverses expériences de coopération menées sur les trois zones 2 ;

– rechercher des actions de coopération complémentaires et multi partenariales ;

– associer les 8 villes de Plaine Commune et les agents de la Direction de l’Assainissement et de l’Eau.

  1. b) Principes d’intervention

Sur la philosophie d’intervention :

– la volonté de s’engager sur un projet partagé, porté par Plaine Commune ;

– le souhait d’intervenir auprès des populations qui ont le plus besoin d’un appui international dans le domaine de l’eau et de l’assainissement.

En ce qui concerne la stratégie d’intervention :

– les modes opératoires et types d’intervention, dont les possibilités sont précisées annexe 1, seront à moduler en fonction des territoires d’intervention et des besoins identifiés (cf annexe 2).

– Aucune zone n’est de ce fait à écarter.

– La coopération avec la Palestine serait un symbole fort de la solidarité avec le peuple palestinien et ce malgré les difficultés probables d’intervention.

– La zone Mali-Mauritanie présente des besoins importants, partagés par le groupe de travail, ce qui engendre l’identification de cette zone comme zone d’action prioritaire, notamment en investissement.

– L’outil « appel à projets » pourrait être appliqué occasionnellement lorsqu’il est un levier et permet la convergence de projet avec la politique de coopération de Plaine Commune.

– La politique proposée devra présenter une certaine souplesse dans sa mise en œuvre qu’il sera nécessaire d’avoir, au vu des faibles budgets, afin de modifier les actions en fonction des projets retenus ; Cette souplesse permettra également de réorienter la politique d’intervention au fur et à mesure de la mise en œuvre de cette dernière.

Politique d’intervention

  1. a) Proposition d’une politique d’intervention

BC-09.12.10_Eau

A tout moment, cette politique pourra être réinterrogée et revue.

  1. b) Déclinaisons pratiques

Le travail à mener devra permettre de préciser, sur la base du recensement des besoins par les villes et les partenaires des villes, les actions concrètes. Il conviendra notamment de préciser :

– le domaine d’intervention de Plaine Commune : eau potable / assainissement,

– les actions à mener dans le cas où le projet Facilité Eau n’est pas validé par l’Union Européenne,

– les coopérations Sud Sud entre l’ACGK, et les autres villes de la zone (Boully, Koniakary, et Sangafara),

– l’éventuelle complémentarité des actions de Plaine Commune avec d’autres projets en Palestine (projet assainissement de Besançon dans le camp d’Aqabat Jabr, projet eau et assainissement de Montreuil à Beit Sira, etc.)

Philippe Monges
Conseiller communautaire délégué à l’assainissement
Adjoint au maire de L’Île-Saint-Denis délégué à l’Urbanisme et au cadre de vie

Notes :
[1] Chaque année, 34 000 euros sont mobilisables pour des actions de coopération « eau et assainissement » et 11 000 euros en valorisation de ressource humaine avec la mise à disposition d’un ingénieur à hauteur de 20 % de son temps.

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>