Plaine Commune signe l’Ultimatum Climatique

climatConseil communautaire

du 24 novembre 2009

 

A l’initiative du groupe Verts, Socialistes unitaires et Citoyens, le conseil communautaire de Plaine Commune réuni le 24 novembre 2009 a adopté un vœu relatif au Sommet de Copenhague et signature de l’appel « l’Ultimatum climatique ».

Le climat est l’un des enjeux planétaires de ce siècle. La communauté scientifique internationale, dont le Groupe d’Experts Intergouvernemental sur l’Evolution du Climat (GIEC), a fixé un impératif : stabiliser le climat à un niveau de réchauffement inférieur à 2°C, sous peine de conséquences environnementales et humanitaires irréversibles pour l’ensemble de la planète.

La conférence de Copenhague sur le climat se tiendra du 7 au 18 décembre 2009 pour définir de nouveaux engagements après le protocole de Kyoto de 1997. Cette négociation internationale devra se traduire par des engagements forts, notamment de la part des pays industrialisés, qui ont une responsabilité historique et dont les émissions de gaz à effet de serre doivent impérativement être divisées par 4 d’ici 2050. Ces engagements des pays industrialisés doivent bien sûr inclure un effort important de solidarité pour l’adaptation des pays les plus vulnérables au changement climatique. Mais pas seulement. L’urgence climatique est au cœur de la crise des modèles de production productivistes.

Les mouvements sociaux, comme le montre l’appel du Forum Social Mondial de Bélem de février 2009, mettent en exergue les liens évidents entre écologie, justice sociale et développement économique : accès à la terre, défense des forêts, accès à l’eau, souveraineté alimentaire et énergétique, luttes pour le droit des femmes et des travailleurs, actions contre les ségrégations sociales et territoriales.

L’objectif d’une diminution de 90% des émissions de gaz à effet de serre doit être contraignant pour chaque pays. Ce qui implique l’abandon des mécanismes de flexibilité du protocole de Kyoto instaurant un marché de « droits à polluer ». Un autre financement, entièrement public et placé sous l’égide de l’ONU, donc indépendant de la Banque Mondiale, doit être mis en place.

Les collectivités territoriales et les communautés d’agglomération ont un rôle important dans ces mobilisations. D’une part, sans elles, les engagements internationaux et nationaux ne peuvent être tenus ; elles sont proches des habitants pour faire évoluer les comportements, et elles contribuent, par leurs activités, aux émissions de GES. D’autre part, elles ont commencé à développer une culture commune sur ces enjeux, à travers des associations d’élus comme l’Association des Communautés de France, des appels européens comme « la convention des maires sur le climat » initiée par Énergie-Cités (signée par Plaine Commune)… Elles demandent à participer en tant que telles aux négociations de Copenhague.

Ainsi, Plaine Commune s’est engagée depuis quelques années par l’adoption du Plan Communautaire de l’Environnement en 2005 et du Plan Local de Déplacement en 2008 dans une démarche environnementale forte. Elle affirme aujourd’hui sa volonté de mettre en œuvre un programme ambitieux de développement durable. La signature en février 2009 de la convention des maires sur le climat l’engage sur l’objectif 3×20 en 2020 (réduire les émissions de CO2 de 20% d’ici 2020, augmentation de 20% de l’efficacité énergétique, production de 20% d’énergie à partir de sources renouvelables). L’adoption du Plan Climat Énergie en 2010 et la création d’un Agenda 21 communautaire et élaboration d’Agenda 21 territorial dans les 8 villes sont des actions phares de cette volonté. De nombreuses actions vont déjà en ce sens, parmi lesquelles :

– projet d’éco-quartiers et d’éco-cité,

– construction de logement en HQE,

– programme de rénovation énergétique du patrimoine de Plaine Commune Habitat,

– développement des tramways et des circulations douces,

– réalisation d’un bilan carbone du territoire,

– lancement du programme de prévention des déchets,

– diagnostic éclairage public,

– programme d’éducation et de sensibilisation au développement durable à destination des écoles primaires…

Parmi les nombreuses initiatives prises à l’occasion de ce sommet, des associations de sauvegarde de l’environnement et d’action humanitaire, (WWF, Greenpeace, Action contre la faim, Care, Fédération Internationale des Droits de l’Homme, le Fondation Hulot, les Amis de la Terre, Oxfam, le Secours catholique, Médecins du Monde, le Réseau Action Climat, rejoints aujourd’hui, entre autres, par le CCFD, l’Alliance pour la Planète et Attac), ont lancé l’appel, « l’ultimatum climatique », avec pour ambition de recueillir un million de signatures.

Cet appel, adressé au président de la République, demande qu’un mandat très ambitieux soit donné à la délégation française, dans le sens des enjeux indiqués ci-avant. D’ores et déjà, cette plate forme d’associations a prévu plusieurs initiatives importantes au cours de l’automne, et va être un vecteur des mobilisations. Du fait de ses préoccupations environnementales fortes, il apparaît important que Plaine Commune s’associe à cet appel, déjà signé par plusieurs collectivités (Paris, Saint-Denis, Montreuil, l’Île-Saint-Denis, Pierrefitte, Aubervilliers…) et des élus exprimant ainsi son engagement dans les mobilisations pour Copenhague, en cohérence avec ses objectifs.

C’est pourquoi, le Conseil communautaire réuni en séance publique le 24 novembre 2009 :

– réaffirme l’engagement de la communauté d’agglomération dans la lutte contre le changement climatique,

– souligne l’importance du sommet de Copenhague pour créer un nouveau modèle de développement fondé sur une justice écologique et sociale,

– demande au président de la République de prendre des engagements ambitieux en matière de réduction de gaz à effet de serre en approuvant l’appel « Ultimatum climatique »,

– autorise Monsieur le président à signer cet appel.

Dominique Carré

Conseiller communautaire délégué aux Transports et Déplacements
Adjoint au maire de Pierrefitte-sur-Seine en charge de l’Écologie,
du Développement durable, de l’Aménagement et des Transports

 

Dominique Carré

 

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>