Les États et les multinationales manœuvrent contre la planète

eauMercredi 21 février 2007

 

Au lieu de promouvoir de nouveaux modes de vie, les gouvernements des pays riches se lancent dans des projets pharaoniques, tels les transferts massifs d’eau entre le Canada et les États-Unis. Dans d’autres pays, les multinationales n’hésitent pas à s’approprier les nappes phréatiques, comme au Kerala (en Inde), où les femmes se battent contre Coca-Cola qui assèche leurs puits.

En France, de plus en plus de municipalités rapatrient l’eau dans le giron public.

Face à cette opposition, les grands groupes manœuvrent pour garder la haute main sur l’eau contre l’intérêt de la planète et l’humanité.

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>