Le droit de vote pour tous les résidents étrangers : une urgence démocratique et social en Seine-Saint-Denis aussi !

privilègeAppel départemental commun 93

19 février 2013

Des dizaines de milliers d’étrangers non communautaires, nos concitoyens, vivent et travaillent
en Seine-Saint-Denis. L’apport de cette population sur les plans culturel, social et économique
fait de notre département un des plus ouverts et des plus dynamiques.
Ces résidents étrangers participent activement à la vie locale dans leur commune. Ils y paient
des impôts. Nombre d’entre eux, hommes et femmes, sont entrepreneurs, responsables
d’associations, délégués de parents d’élèves, délégués syndicaux. Mais quel que soit leur rôle
dans la société, il est injuste qu’ils ne puissent participer de façon égale à la vie politique locale
et prendre part aux décisions concernant le territoire où ils vivent. Il n’y a aucune raison de
leur refuser le droit de vote et d’éligibilité aux élections locales.
Les élections du printemps 2012 avaient permis d’espérer la mise en œuvre rapide de cette
revendication commune, mais cet engagement tarde à se concrétiser. Pourtant il nous apparaît
comme une urgence pour l’égalité des droits, un signal nécessaire dans la lutte contre la
xénophobie et pour le « vivre ensemble » dans notre pays. Loin de penser que cette exigence
s’opposerait à d’autres urgences sociales, nous sommes convaincus que ce progrès en
appellerait d’autres et ferait notamment reculer les dérives racistes ou communautaristes.
Les promesses électorales faites depuis plus de trente ans, approuvées par les électeurs et les
électrices à quatre reprises au moins depuis 1981, doivent maintenant être tenues. Il est
temps de franchir une nouvelle étape pour l’élargissement du suffrage universel, la démocratie
et la cohésion sociale.
Dans le droit fil de la campagne nationale lancée par 104 associations, organisations syndicales
et politiques, nous appelons à la mobilisation citoyenne pour que cette réforme, essentielle
pour une République ouverte et fraternelle, soit mise en œuvre dès les élections municipales
de 2014.
Nous appelons les associations, les organisations syndicales et politiques, tous les citoyens de
Seine-Saint-Denis à développer ensemble une campagne de terrain pour
– assurer partout la diffusion et le succès de la pétition nationale visant à interpeller
le Président de la République ;
– prendre contact avec tous les élus du département pour leur demander de s’exprimer
sur la nécessité d’une modification constitutionnelle.
– renforcer encore le courant d’opinion favorable à cette réforme démocratique.

Pour le droit de vote et d’éligibilité de tous les résidents étrangers dès 2014,
nous devons, nous pouvons gagner !

Premiers signataires (93) :
Assemblée des Citoyens ORiginaires de Turquie – Association de Solidarité avec les Travailleurs Immigrés – Cimade Ile de France – Ligue de l’Enseignement / Fédération des œuvres Laïques – Ligue des Droits de l’Homme – Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples – Mouvement de la Paix – Réseau Education Sans Frontières – 93 au cœur de la République – FSU – Syndicat des Enseignants UNSA – Union Départementale CGT – Europe Ecologie Les Verts – Fédération pour une Alternative Ecologique et Sociale – Les Alternatifs – Nouveau Parti Anticapitaliste – Parti Communiste Français – Parti de Gauche – Rassemblement de la Gauche Citoyenne

Télécharger le pdf

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>