L’aide aux maires bâtisseurs en débat au conseil communautaire La question des OIN

Avoir-une-tete-de-piocheLe groupe Ecologistes et Citoyens ne pouvait pas voter le voeu proposé en l’état, même si nous étions d’accord avec le FG sur le fait de demander à l’Etat d’arrêter de superposer des politiques publiques massives d’investissement sans prendre en compte les orientations stratégiques locales que ce soit en matière de logement mais aussi, et surtout d’écologie.

Par exemple sur la zone du parc Georges Valbon, alors qu’il était essentiellement préconisé un doublement du nombre de logements universitaires et des aménagements au titre des déplacements, nous nous retrouvons avec 24 000 logements à bâtir sans même prendre en compte les efforts déjà fournis par Plaine Commune, ni même investir davantage dans les dispositifs de droit commun.

Il nous a paru indispensable d’amender le voeu proposé par le front de gauche en faisant apparaître clairement notre volonté de stopper l’imperméabilisation des sols et de promouvoir la nature en ville comme cadre de vie et moyen de lutte contre les effets des dérèglements climatiques. Il est impératif de changer de modèle en recherchant l’intensité urbaine et non la densification des espaces.

Le groupe PS a voté contre ce voeu.

 

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>