Du neuf et durable pour l’an neuf

Encommun_0En Commun n°56

Janvier 2009

 

Les conseillers communautaires Verts, Socialistes indépendants et Citoyens adressent leurs meilleurs vœux aux habitants de notre territoire, à l’ensemble des personnes qui y travaillent, sans oublier les personnels communautaires. Permettez-moi d’avoir une attention toute particulière envers les agents de la voirie qui se sont mobilisés, démenés afin de rendre, malgré la neige et le froid glacial, les principales voies de notre territoire praticables. Qu’ils en soient remerciés.

Comme c’est la tradition, je souhaiterais formuler quelques vœux qui s’inscrivent dans le « penser globalement et agir localement ».

Pour la planète, notre vie et celle des générations futures, nous faisons le vœu qu’après Kyoto, la communauté internationale prenne enfin à bras le corps la question des dérèglements climatiques. Cette année est décisive, car la conférence de Copenhague (novembre-décembre 2009) a pour objectif d’aboutir à un accord global sur le climat pour les dix ans à venir.

Pour la démocratie, nous faisons le vœu que la commission Balladur chargée de la réforme des collectivités territoriales proposent que les intercommunalités deviennent enfin des collectivités territoriales à part entière, ce qui implique notamment l’élection au suffrage universel des conseillers, mais aussi une clarification des compétences entre les différentes collectivités.

Pour notre territoire, nous faisons le vœu que Plaine commune inscrive la décroissance sélective équitable et solidaire au cœur même du développement de notre territoire et que cela se traduise dans les orientations du futur pacte financier à élaborer, comme proposé lors du vote du budget au conseil communautaire de décembre 2008.

Pour la paix dans le monde et pour l’arrêt immédiat du conflit israélo-plestinien, nous faisons un double vœu : qu’un cessé le feu et la reprise des négociations puissent aboutir à une paix juste et durable entre israéliens et palestiniens ; et que ce conflit ne s’importe pas sur notre territoire. Il faut éviter tout communautarisme et toute confessionnalisation. En effet, celui-ci n’est ni ethnique, ni religieux, il est avant tout politique et territorial.

Bien entendu, le vœu le plus cher que nous puissions formuler est que ces vœux puissent se traduire le plus rapidement en actes.

Dominique Carré

Président du Groupe Verts, Socialistes indépendants et Citoyens
Conseiller communautaire délégué aux Transports et Déplacements

 

Dominique Carré

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>