Débat autour de l’augmentation de la TEOM

dechets_2Conseil communautaire

du 13 avril 2010

 

À l’occasion du vote de la fixation du taux 2010 de la Taxe d’Enlèvement des Ordures Ménagères (TEOM), plusieurs questions ont été posées sur l’évolution de cette taxe et plus généralement sur les déchets.

Stéphane Peu a d’abord résumé les propositions faites par le conseil et le bureau communautaire :

1) élaborer une communication spécifique pour expliquer l’augmentation de la TEOM dans les villes (sauf Pierrefitte),

2) revoir le principe d’harmonisation du taux décidé en 2005 afin de le rendre moins pénalisant pour certaines villes (comme Saint-Denis et L’Île-Saint-Denis) dès l’année prochaine,

3) inviter les représentants du SYCTOM à présenter aux élus communautaires le syndicat et ses investissements.

 

Michel Bourgain a également demandé que figure pour chaque ville le coût monétaire de la TEOM pour un ménage moyen. Cela rendra l’information plus compréhensible pour les habitants.

 

Le débat a également été porté sur la question de la communication autour du nouveau système de collecte et de la sensibilisation des habitants à la réduction des déchets. Ainsi, Patrick Braouézec a invité tous les maires à participer au prochain comité de pilotage concernant le suivi de la mise en place de l’optimisation de la collecte. L’optimisation demande encore quelques ajustements et des efforts d’explication pour que les habitants se l’approprient totalement. Il a ensuite soulevé la nécessité d’amplifier les efforts de sensibilisation/éducation en direction des habitants afin de les convaincre de modifier leurs comportements vis à vis des déchets et de la propreté.

 

Sylvain Ros a conclu le débat en rappelant les volumes exorbitants de la collecte et du traitement des déchets. Ainsi, le SYCTOM a un budget de 500 millions d’euros dont 180 consacrés uniquement à l’investissement. Il collecte 178 millions de tonnes de déchets ! Sylvain Ros a également signalé aux membres du conseil que si l’on additionne les budgets annuels de la propreté et des déchets de Plaine Commune, ils seraient aussi importants que le budget annuel d’investissement. Plaine Commune dépense, ainsi, autant pour ses poubelles que pour l’avenir de son territoire ! Enfin, il a rappelé que seule une politique de prévention et de réduction des déchets permettra de réduire le coût de la collecte et du traitement des ordures ménagères. Plaine Commune est d’ailleurs fortement engagée dans cette voie avec un objectif de réduction de 5% des déchets en 5 ans.

Sylvain Ros

Vice-président de Plaine commune en charge des Déchets, du Recyclage et du Tri

 

Sylvain Ros

 

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>