Création d’une délégation à la Mobilité

transportBureau communautaire

du 13 janvier 2010

 

Évolution de la direction des transports en délégation à la mobilité

J’ai souhaité début 2009, impulser une réflexion sur les transports et déplacements sur le territoire de Plaine Commune. Trois processus convergeant étaient à l’œuvre et permettaient de favoriser une réflexion et un éventuel changement d’orientation de le Direction des Transports.

  1. Un peu partout sur le territoire de Plaine Commune les chantiers de grandes infrastructures de transports défendues par Plaine Commune depuis 10 ans s’engagent : extension du T1, construction du T5, du Tram Y Nord, prolongement du métro en desservant le centre ville d’Aubervilliers, arrivée de la tangentielle Nord, etc.
  2. Une direction des transports qui a pris, de problème en problème, en charge la question de la quotidienneté.
  3. La construction du Plan Climat énergie.

Tout cela faisant que le champs d’action de la Direction des Transports était trop réducteur.

D’où la nécessité de changer de cap et favoriser la prise en compte de la Mobilité en travaillant sur la question de l’intermodalité.

1) De la direction des transports à la délégation à la mobilité :

En février 2008, la direction des transports terminait le suivi des deux dossiers qui composaient l’essentiel de son plan de charge, l’AVP et la convention de financement du TRAM’Y étant validés par le STIF et le PLD approuvé par le Conseil Communautaire.

Le plan de charge de la direction s’est donc organisé autour de la quotidienneté, l’amélioration du service rendu à l’usager et la prospective (programmation d’infrastructures, évolution à moyen terme du réseau…).

Les six thèmes d’actions proposés dans le Plan Local des Déplacements traduisent la volonté politique de la communauté d’agglomération en matière de déplacements réaffirmée par la délégation du conseiller communautaire : « répondre aux besoins des habitants en pilotant une politique des transports et des déplacements urbains dans le cadre d’un objectif global de développement durable et d’attractivité du territoire ». Les contours du plan de charge de la direction des transports étaient donc inadaptés à la volonté politique.

En effet, limiter le champ d’action de la direction aux « transports » était trop réducteur quand :

– MOBILITÉ fait d’avantage référence aux usages qu’aux moyens de se déplacer.

– MOBILITÉ oblige à s’intéresser à l’ensemble du « bouquet » des modes de déplacement, à travailler sur l’inter-modalité, la complémentarité entre modes. Il ne s’agit pas de remplacer un mode par un autre mais bien de les associer, les combiner pour permettre aux usagers d’optimiser leurs déplacements tant en terme de durée, de coût, que d’empreinte écologique.

– MOBILITÉ inscrit l’action dans une perspective plus prospective et politique que technique. Il s’agit d’anticiper les besoins en déplacement pour mieux y répondre et ce de façon durable.

La DÉLÉGATION À LA MOBILITÉ doit être capable d’insuffler la dynamique de la mobilité durable dans l’ensemble des directions de Plaine Commune y compris envers la délégation à l’écologie urbaine, d’assurer l’interface et le partenariat avec les communes membres, le Département et la Région, l’autorité organisatrice, les opérateurs de transports, les usagers…

La création de la délégation s’accompagne de la redynamisation du comité local de la mobilité véritable instance de réflexion et de concertation sur la politique de l’écomobilité.

2) Le champ de compétence et l’organisation administrative de la délégation à la mobilité

La délégation à la mobilité fait partie du champ des compétences du Conseiller communautaire délégué aux transports et déplacements. La réflexion prospective et la formulation des orientations politiques (le PLD et sa future révision) visant à améliorer l’offre globale des moyens de déplacements alternatifs à la voiture particulière sont de la responsabilité de la délégation à la mobilité durable y compris dans leurs dimensions environnementale et écologique. Elle conserve évidemment tout le volet opérationnel du plan de charge de l’actuelle direction des transports. Cette réflexion prospective devra se nourrir des démarches de concertation en direction des usagers et des habitants. Cette délégation est administrativement rattachée à la direction générale pour clairement signifier la transversalité des missions. Dans la pratique, la DG délègue le pilotage au DGST.

Dominique Carré

Conseiller communautaire délégué aux Transports et Déplacements
Adjoint au maire de Pierrefitte-sur-Seine en charge de l’Écologie,
du Développement durable, de l’Aménagement et des Transports

 

Dominique Carré

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>