Actualisation du Plan pluriannuel d’investissement

argent_1Conseil communautaire

du 14 décembre 2010

 

Michel BOURGAIN rappelle sa position de départ de ne pas dépasser le ratio de 12 ans de capacité de désendettement de Plaine Commune [1]. Ce ratio permet de répondre à la question suivante : en combien d’années une collectivité pourrait-elle rembourser la totalité du capital de sa dette en supposant qu’elle y consacre tout son autofinancement brut ? La zone dangereuse commence classiquement autour de 12 années. Michel BOURGAIN avait donc adopté cette référence comme limite.

Mais :

– 1) Considérant que les besoins d’investissement sont importants et urgents sur notre territoire.

– 2) Considérant que les communes ne souhaitent pas voir différer la réalisation d’équipements pour lesquels elles se sont engagées devant leurs électeurs.

– 3) Considérant que le taux de réalisation varie entre 70 et 80%.

– 4) Considérant qu’il a été inscrit dans le rapport, conformément à sa demande, une clause de revoyure pour faire le point en cours d’année sur le taux de consommation des crédits permettant, le cas échéant, de réduire la voilure ou de diminuer la cadence.

Michel BOURGAIN se rallie à la proposition d’un ratio de 15 ans comme limite des capacités de désendettement de Plaine Commune.

Notes :
[1] Pour en savoir plus sur ce ratio

Michel Bourgain

Vice-président en charge de l’Écologie urbaine
Maire de L’Île-Saint-Denis

 

Michel Bourgain

 

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>